Les graines de chanvre


par - publié le

Pour savoir ce que c’est un superaliment, cliquez ici!

Les bienfaits des graines de chanvre

Les graines de chanvre (chènevis) proviennent d’une variété qui se distingue du cannabis par une teneur pauvre en THC (le principe psychotrope actif du chanvre étant dans les feuilles). Elles sont sources de protéines, glucides, lipides, magnésium, potassium, fer, vitamines E, C, B1, B2, B3, B6…, la liste est encore longue !

Les acides aminés sont les composants moléculaires des protéines.
Parmi la vingtaine d’acides aminés, 8 sont dits «essentiels», c’est-à-dire que l’organisme ne les produit pas. Ils doivent donc être apportés quotidiennement dans l’alimentation, condition nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme.
La graine de chanvre les contient tous, ce qui en fait un apport nutritionnel incomparable.
Les acides gras essentiels ne peuvent être fabriqués par l’organisme lui-même, c’est pourquoi il est primordial de les retrouver dans son alimentation.
Ils sont classés en 2 catégories : les oméga-3 et les oméga-6. Ils favorisent le bon fonctionnement du corps humain dans son ensemble. La graine de chanvre présente un rapport oméga-3/oméga-6 équilibré et idéal pour le métabolisme humain.

Pour 100 gr de chanvre:

calories 517.7 kcal
glucides 8.0 gr
protéines 31.3 gr
lipides 47.4 gr
fibres alimentaires 5.0 gr
vitamines E 27.5 mg
magnésium 614 mg
potassium 1 048 mg
phosphore 1 356 mg
fer 5 mg

L’HISTOIRE DU CHANVRE

Originaire (semble-t-il) d’Asie Centrale, le chanvre est utilisé par l’homme depuis des millénaires.
Les plus anciennes traces de son utilisation ont été retrouvées en Chine, sur un site néolithique datant de 8 000 av. J-C, sur certains pots décorés de fibres de chanvre. A cette époque, le chanvre était vraisemblablement utilisé pour ses fibres robustes, ses graines oléagineuses et ses propriétés médicinales.
Plusieurs traces de son utilisation ont également été retrouvées : pour ses vertus médicinales en Egypte (vers 1500 av. JC) et pour son usage comme fibre textile en Chine (vers 600 av. JC) et en Europe (au Moyen-Age).
A la même époque, les arabes rapporteront de Chine la technique de fabrication du papier de chanvre et la perfectionneront avant de l’introduire en Europe au XIème siècle où le papier de chanvre sera utilisé jusqu’au début du XIXème siècle (impression de la première Bible, billets de banque…).
Au fur et à mesure, la culture du chanvre va décliner au cours de la première moitié du XXè siècle :
fortement règlementée voire interdite en raison de ses propriétés psychotropes et concurrencée par la compétitivité et l’usage des fibres exotiques (jute, kenaf…) et synthétiques (nylon), elle va finalement connaître un renouveau en Europe, au début des années 1990 grâce à l’industrie papetière.
Plante polyvalente, le chanvre a de multiples avantages, à commencer par le fait que toutes ses parties peuvent être valorisées : dans les domaines alimentaire, cosmétique, textile, papèterie, habitat, plasturgie, biocarburant etc. Par ailleurs, ses propriétés nutritives, son faible impact écologique (culture et transformation) ainsi que la réponse que le chanvre peut apporter aux nouveaux défis énergétiques, en font une alternative à bon nombre de matériaux moins durables.

Voulez vous les articles les plus recents ? Abonnez-vous aux flux RSS
Si vous aimez notre article, vous pouvez le partager sur :

Laisser un commentaire